Le système patriarcal

November 12, 2012
Tags:

Voici le genre de définition que l’on trouve sur les sites féministes : Le patriarcat – système de structures et de relations sociales dans lequel les hommes dominent et oppressent les femmes – repose sur six structures : l’emploi, le travail domestique, la culture, la sexualité, la violence et l’État. Bien qu’autonomes, elles interagissent les unes sur les autres pour donner lieu à différentes formes de patriarcat.

Le pire c’est qu’on vivrait dans un monde où le patriarcat est très fort.  Les hommes sont coupables de tous les maux.  Si vous croyez être un bon gars qui respect et aime sa femme, et bien j’ai des nouvelles pour vous, vous un parfait salaud.   Vous participez à un système qui vise à oppresser les femmes dans le but de vous gardez en haut de la pyramide du pouvoir.

Il faut quand même le dire, il existait, il existe et il existera toujours de la discrimination envers les femmes.  Ce sont des gestes qui n’ont se pas acceptable.  Selon moi, on dépasse les bornes quand on parle de “système”.

Les féministes vont aussi parler de pression sociale pour expliquer le “système”.  La tactique est simple, on prend un concept vague pour démontrer son point.  Ensuite, on prend un exemple précis, violence conjugale par exemple, et on le généralise.  Tous les cas de violence conjugale sont inacceptable, mais de là de parler de système, il ne faut exagérer.

J’ai pas besoins de vous expliquer qu’il y en a beaucoup d’exemple de discrimination, surtout si on décide d’en piger un peu partout dans le monde en plus.  Quand on rappelle aux dites personnes qu’on vit au Québec et non pas en Iran, on nous dit que c’est moins patriarcal.  Ok, mais ça serait quoi ne pas être patriarcal?  Puisque le concept est floue, on ne peut pas le résoudre…  Imaginez un monde où les hommes n’auraient aucune influence sur les femmes.  Le seul moyen d’y arriver ça serait que les deux ne se côtoient pas….

Dans ce débat, on oublie souvent que le seul moyen de s’assurer de ne pas oppresser ou dominer quelqu’un, c’est de le laisser libre d’agir comme bon lui semble.  Il ne faut pas juger les décisions prisent individuellement, mais les accepter.

Comments are closed.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache