Les fraudeurs capitalistes

July 12, 2009

 

On reproche souvent à nos politiciens actuelles d’être trop proche des milieux d’affaire, mais est-ce qu’à l’inverse, un politicien trop éloigné serait meilleur?  C’est bien vu dans certains régions du Québec, d’insulter les artisans du capitalisme.  Vous savez, ceux qui crée de la richesse en investissant ici.  Voici un cours extrait du discour de Françoise David : “Et bien 4 ans plus tard, force est de constater que les lucides ont eu tord, que leurs amis ont tord.  Qu’il faut vraiment se poser des questions de fond sur non seulement les excès de certains bandits de grands chemins et fraudeur capitaliste” 
Je trouve le discour malsain.  Comment avoir de bonnes relations avec les investisseurs si vous les insultez de la sorte?  Ce qui m’énerve, c’est que les manœuvres qu’il dénonce sont parfaitement légal.  Ils jouent avec les règles du jeu en place.  C’est carrément de la diffamation qui plaît à un certain plubic.  Le terme est exact serait populisme.
Je peux comprendre que les gens d’affaires soient leurs ennemis juré, mais ils sont aussi des citoyens à part entière.  Quand on est élu, on doit aussi les représenter.  C’est une obligation.  Au minimum, ce parti devrait les respecter.  
Avant d’aller au delà du capitalisme, ils devont aller au delà du populisme…
On reproche souvent à nos politiciens actuelles d’être trop proche des milieux d’affaire, mais est-ce qu’à l’inverse, un politicien trop éloigné serait meilleur?  C’est bien vu dans certains régions du Québec, d’insulter les artisans du capitalisme.  Vous savez, ceux qui crée de la richesse en investissant ici.  Voici un cours extrait du discour de Françoise David : “Et bien 4 ans plus tard, force est de constater que les lucides ont eu tord, que leurs amis ont tord.  Qu’il faut vraiment se poser des questions de fond sur non seulement les excès de certains bandits de grand chemin et fraudeur capitaliste” 
Je trouve le discour malsain.  Comment avoir de bonnes relations avec les investisseurs si vous les insultez de la sorte?  Ce qui m’énerve, c’est que les manœuvres qu’il dénonce sont parfaitement légal.  Ils jouent avec les règles du jeu en place.  C’est carrément de la diffamation qui plaît à un certain plubic.  Le terme est exact serait populisme.
Je peux comprendre que les gens d’affaires soient leurs ennemis juré, mais ils sont aussi des citoyens à part entière.  Quand on est élu, on doit aussi les représenter.  C’est une obligation.  Au minimum, ce parti devrait les respecter.  
Avant d’aller au delà du capitalisme, ils devont aller au delà du populisme…

Comments are closed.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache