L’objectif du salaire minimum

February 24, 2009

Lors de la dernière élection, les libéraux ont promis d’augmenter le salaire minimum. Les groupes de pression de gauche ont applaudi surtout pendant la crise financière. L’image qu’on projette est celle d’un Jean Charest qui veut s’assurer que les travailleurs ont un salaire décent. C’est une mesure de gauche, et donc du bien. Quoi de plus noble que de prendre aux riches (patronat) et donner aux pauvres (employés). S’opposer à la hausse, c’est vouloir exploiter les plus pauvres. Nous sommes les représentants du mal, nous qui croyons que la hausse est néfaste pour l’économie de notre province.

Le but initial du salaire minimum est d’enrayer l’exploitation des travailleurs vulnérable, soit les femmes et les enfants. C’est avec le temps que les politiciens et les groupes pressions ont modifié le sens du système pour y inclure une notion abstraite de « salaire décent ». Dans toutes les sociétés, il y aura des pauvres et des riches. Il faut l’accepter, même si ça ne nous plaît pas à moins de vouloir un système communiste ou prôner des mesures d’extrême gauche qui à la fin nous mène au résultat qu’il n’y a plus de riche, mais juste des très pauvres.

Comments are closed.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache