La petite crise de Françoise David

February 3, 2009

Francoise David porte plainte au CRTC et interpelle la ministre de l’éducation. C’est la décision qu’elle a prise contre les propos de Sylvain BouchardSi ses propos étaient si injurieux, pourquoi elle ne le poursuit pas pour diffamation? Ca devrait être une cause facile à gagner. En fait, son ego en prend pour son rhume depuis quelques temps. Françoise David n’est plus Présidente de la Fédération des Femmes du Québec, ce qui fait en sorte qu’elle a perdu son immunité. Elle commence à comprendre qu’en politique, ça joue dur. Mario Dumont peut en témoigner quand les libéraux le traitaient de girouette. C’était méchant et gratuit, mais pourtant parfaitement légal.

Pour qu’une déclaration soit diffamatoire, elle doit être trompeuse. Avec 4 collectifs d’extrême gauche dont le parti communiste reconnu à l’intérieurs de leur parti, c’est très difficile de ne pas considéré Québec Solidaire comme un parti extrême gauche. Comme je l’ai mentionné plutôt, elle a été membre du parti marxiste-léniniste. Elle a été président de la FFQ, un regroupement d’extrême gauche, pendant plusieurs années. Le rapprochement avec les soviétiques n’est pas 100% exact, mais c’est loin d’être diffamatoire.

L’autre question en suspend, pourquoi elle n’envoie des mises en demeure aux blogues de droite qui n’arrête pas de la traiter de communiste et de la montrer avec un drapeau soviétique en arrière plan.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache