Lire entre les lignes

January 25, 2009

Le Syndicat canadien de la fonction publique ( SCFP ) tourne les coins ronds pour faire passer leur message.  Voici le message qu’il nous livre

“Les baisses d’impôt ne fourniraient qu’un répit passager, tout en entravant la capacité du gouvernement à offrir les services dont les Canadiens ont tant besoin pendant et après une récession. “

Ils associent les baisses d’impôts a une réduction de service aux citoyens.  Le gouvernement Harper n’a pas mentionner avoir l’intention de couper dans les services.  C’est clairement démagogique comme argumentation et surtout sans fondement.  Il y a une différence majeure entre réduire les subventions pour maintenir des emplois et réduire les services à la population.

Ils tentent de faire passer un message qui ne représentent pas 100% de leur membre.  En plus, ils sont affilié à la La fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec ( FTQ ).  Quel est leur intérêt?  Créer des programmes pour les infrastructures, ça crée de l’emploi chez les fonctionnaires, c’est donc des cotisations maintenu.  Toute subvention crée de la maintenance et est bénifique indirectement aux syndicats.  Alors, quand un syndicat parle d’économie, il faut savoir en prendre et en laisser.  Ils parlent toujours pour leur intérêt et non pour celui de la population en général.

Comments are closed.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache