Le manque de classe de Françoise David

January 4, 2009

 

Lors de la dernière élection, je croyais à un écart de language et une simple erreur de parcours le commentaire de Françoise David sur le départ de Mario Dumont ainsi que les résultats décevant obtenu par l’ADQ.  Voici ce qu’elle affirmait sur les ondes de TVA  : 

 

[...]Honnêtement je me réjouis que l’ADQ ait eu un si mauvais résultat.  Je pense que [...] le Québec est revenu à la raison.  L’ADQ depuis quelques années se construisait sur le ressentiment, l’intolérance des plus pauvre, à l’égard des immigrants.  Et franchement, c’est une bonne nouvelle ce soir que essentiellement l’ADQ [...] redevient un peu marginale.  Je pense que c’est une victoire de la raison, du coeur, c’est une victoire du Québec ouvert, du Québec Solidaire dans le fond, alors je ne peux faire autrement que d’être heureuse de ça.

 

Françoise David, Porte-parole féminine de Québec Solidaire

Françoise David, Porte-parole féminine de Québec Solidaire

Ce réjouir du malheur des autres n’est jamais bon, surtout en politique.  Mario Dumont a fait avancé de nombreux dossiers.  Sans toujours être d’accord avec, la moindre des choses est de lui rendre hommage lors de son départ.  Avec ce commentaire d’une personne se disant tolérante, mais est intélorante envers les idées des autres, Quebec Solidaire démontre aucune modération.  Si ce parti veut se sortir de l’étiquette extrême gauche, ils doivent avoir un minimum de classe envers ses adversaires politiques.

 

La prétention de Mme David est honteuse.  Quebec Solidaire n’est en rien responsable de la chute de l’ADQ.  Ce parti aurait tout intérêt de tenter de convaincre des péquistes, libéraux ou verts de rejoindre leur parti plutôt que de démoniser l’ADQ.  

Son parti est encore marginal.  L’ADQ ayant quatre fois plus de vote et 6 députés de plus.  Si tous va bien avec la réforme parlementaire, ils vont être reconnu comme parti officiel à l’Assemblé Nationnal, mais pas eux.

Elle dépasse les bornes en mentionnant que l’ADQ se contrusait sur l’intolérance.  On est très loin des partis d’extrême droite d’Europe.  On aurait dis qu’elle haïssait réellement et sincèrement tous les membres de l’ADQ.  Ces commentaires plairont sûrement aux 4 collectifs d’extrême gauche présent chez Quebec Solidaire.  C’est à ce demander s’il y a quelqu’un de modéré à l’intérieur de ce parti.

Si c’est une victoire de la raison et du coeur que de voir l’ADQ à 16.35%, comment doit-on interpréter un score de 3.8%.  Une victoire de la raison ou du coeur?  Ils ont encore pas mal de croute a mangé avant de rattraper l’ADQ.  C’est facile d’être un chef de groupe de pression, on peut dire et faire presque n’importe quoi sans trop de conséquence.  En politique, si tu fais une gaffe, tu peux te le faire remettre sur le nez pendant très longtemps.

Comments are closed.

Un homme libre sur le plateau is Stephen Fry proof thanks to caching by WP Super Cache